Jeu est un autre

Publié le par Laurent Checola

 Edito

Le jeu vidéo n'est plus un loisir pour adolescents asociaux, régis par Eros et/ou Thanatos ? L'a-t-il seulement été ? Le jeu vidéo a acquis peu a peu une dimension de médium, ouvrant le champ des possibles. Comme le dit Stéphane Natkin, le directeur de l'Enjmin, le jeu vidéo va évoluer « entre art, et télévision ».


Pourtant, l'image monolithique d'un loisir plus vampirique qu'empirique perdure. Le journalisme spécialisé en est largement la cause. A force d'adopter le parler adolescent, une certaine presse vidéoludique a contribué a décrédibiliser le domaine tout entier. Une nouvelle appréhension, rejetant la rhétorique du fanzine, est nécessaire. Déjà largement amorcée dans les pays anglo-saxons, cette perspective est la raison d'être d'Alterlude. Car le jeu est devenu un enjeu majeur.

Publié dans Modes

Commenter cet article