Middle class Heroes

Publié le par Laurent Checola

Zoom

Après le pay per view, le pay per play. L'éditeur français Codemasters, qui compte innover dans l'offre des MMO, a aussi décidé de proposer des modalités d'abonnement inédites. Prévu pour la fin de l'année, Archlord, un RPG en ligne médiéval fantastique déclinera ses possibilités en fonction de la somme que le joueur est prêt à allouer. Car avant même de sélectionner la classe de son avatar, le joueur devra prouver à quelle classe – sociale – il appartient.


Codemasters a prévu trois offres d'abonnement, intitulées, sans la moindre once de mépris : écuyer, chevalier, et seigneur. Il est vrai que les joueurs les plus pauvres seront ravis d'être traités en nettoyeurs d'écuries, et de voir l'évolution de leur personnage stagner.


Du coût de l'abonnement découle directement le nombre de points de caractéristiques à attribuer à son personnage, allant de 1500 points à 8000 pour l'offre la plus élevée. « Les objets du jeu (armes, armures, potions, montures) seront accessibles de manière classique avec l’argent recueillie dans le jeu », précise le communiqué de Codemasters. Archlord ne fait rien moins qu'entériner une dérive ploutocratique du jeu vidéo. Elle n'était jusqu'à présent que bénigne avec le Xbox live, elle désormais structurelle. Archlord consacre la mise au ban d'une frange des joueurs, et contribue à former une internationale des sous-joueurs.


Le moins que l'on puisse dire est que les offres ne sont pas données. Comptez 39 euros pour le maximum de points, 9 euros pour le minimum vital. Intitulé « Play Plus » un tel système ne devrait pas échapper aux salutaires nuées de jeux de mots faciles qui vont s'abattre sur sa société éditrice... Remarquons également que la conversion dollar-euro n'a pas cours pour Codemasters : 39 dollars égalent 39 euros... Les joueurs européens apprécieront.


Pourtant, comme soeur Anne, David Solari, le directeur général de Codemasters ne voit rien venir :


Nous sommes très heureux de proposer ce nouveau système « PlayPLUS » sur le marché des MMO. Nous pensons que cette possibilité donnée aux joueurs de pouvoir développer librement les capacités de leur personnage dans le jeu aura beaucoup de succès. Ce nouveau système ajouté à la qualité du jeu lui-même fera d’ArchLord LE (sic) MMO de l’année.


Il reste à espérer que cette fâcheuse tendance ne fasse pas jurisprudence. Anarchy online avait également tenté de proposer deux offres alternatives : l'une payante, mais sans publicité ; l'autre gratuite, mais constellée d'encarts publicitaire. On connaît le résultat. Il est en tout cas malheureux de voir que l'innovation en matière de MMO, ne concerne plus tant le gameplay, que le business plan.

Publié dans Modes

Commenter cet article