Electronic Arts en tête d'affiche

Publié le par Laurent Checola

Zoom

Dans le marché très concurrentiel de la publicité dynamique in-game, Electronic Arts initie enfin ses premières manoeuvres. Microsoft, en s'arrogeant Massive, la société leader du marché, avait frappé un grand coup. EA commence à le mesurer. En apparence, l'éditeur des Sims est libre de choisir : de fait EA a signé des contrats, auprès de deux sociétés concurrentes : Massive et IGA. En réalité, l'accord entérine le droit d'accès aux médias protégés par Microsoft : la X-Box 360 et le PC.

L'accord passé avec Massive porte sur quatre titres. Le prochain jeu de course Need for Speed Carbon bénéficiera ainsi de panneaux publicitaires fixes, mais aussi d'éléments dynamiques.


Pour justifier l'accord, Chip Lange, vice president chargé du commerce en ligne de EA, manie la langue de bois comme personne, et invoque le réalisme ludique.


In places like a basketball court, football stadium or roadside in a racing game, advertising is not only nice to have, but it's an essential component to create the fiction of being there. This agreement with Massive allows us to vary what relevant ads are served to the game player.


L'accord avec IGA n'est quant à lui qu'un accord de principe. Au moins trois contrats ont été signés, pour des montants inconnus. Battlefield 2142 sera le premier jeu scellant l'accord. Le directeur d'IGA fait preuve d'un angelisme notoire, voulant croire à la pérennité de son entreprise.


EA's strategic commitment to the space is one that many leading advertisers have been waiting for, and no advertiser should even think about building a comprehensive marketing campaign without considering in-game advertising as a key component of their overall advertising spend.

Publié dans Actualité

Commenter cet article