Lutte des classes

Publié le par Laurent Checola

Analyse

Système de classes vs. Système de compétences. Dans les jeux de rôles, le débat fait rage, et alimente le buzz sur Internet. Il appert qu'une grande majorité de développeurs prône le système de classes, tandis que les joueurs plébiscitent les compétences. Le schéma politique qui en résulte est plutôt original. Une droite conservatrice, détentrice des moyens de production, préfère maintenir une structure identique de jeu en jeu, mais sans défendre l'individualisme. Les joueurs progressistes, qui revendiquent la liberté de jouer, défendent l'originalité de leurs avatars, par le système de compétences.


Le système de classes donne son sens plein au jeu de « rôle ». L'organisation par classe catégorise et segmente les populations de joueurs. Dans l'économie globale du jeu, le développeur peut donc contrôler plus facilement l'ensemble des joueurs, et leur servir des missions préétablies. Une telle conception est inverse de Karl Marx, qui imaginait une société où l'on pouvait être, tour à tour, et dans la même journée, « cuisinier », puis « critique littéraire ».


Les joueurs subissent-ils pour autant l'injuste diktat des développeurs, envers et contre leur plaisir ludique ? Sont-ils prêts à assumer toutes les conséquences d'une plus grande liberté de jeu ? Peut-être pas... Par conformité, ou par nécessité, les joueurs ne sont pas prêts à incarner des joueurs originaux. Par nécessité, car les contraintes ludiques n'autorisent pas la conception de joueurs « moyens ». Ceux-ci doivent se spécialiser, pour disposer des compétences requises pour atteindre leurs objectifs. Par conformité, car les joueurs intègrent la norme, et ne décident d'incarner que des personnages stéréotypés. Qui serait prêt, contre l'orthodoxie, à jouer dans Star Wars KOTOR, avec un Jedi sans sabre laser, uniquement muni d'armes à feu ? Les joueurs donnent raison de fait aux développeurs.


Il existe pourtant des alternatives, fondées sur des combinatoires de classes. C'est ce que propose en outre City of Heroes, avec une classe principale, et une classe secondaire. Le système de Morrowind est également efficace : en combinant les différentes capacités, comme l'Intelligence ou la Force, il est possible de créer nombre de types originaux. La principale difficulté étant le portage dans un jeu en ligne de ce système.

Publié dans Théorie des jeux

Commenter cet article