Halo gêne

Publié le par Laurent Checola

Zoom

Candides, euphoriques, les journalistes avaient salué avec un enthousiasme sans faille la sortie du kit de développement sur X-Box 360. Flattés par l'annonce aux semblants philanthropiques de l'ancien président de Microsoft, tous s'extasiaient devant « la démocratisation » de la création vidéoludique. Oubliant quelque peu les contraintes administratives, financières et techniques qu'il fallait consentir, les nouveaux prosélytes devenaient en quelque sorte adeptes de l'OULIPO vidéoludique.

Pourtant, la firme de Redmond n'a aucunement l'intention de déléguer le développement de jeux, si ce n'est au prix fort. Un collectif américain, « Halogen » l'a appris à ses dépens. On ne prend pas à son compte une licence aussi prestigieuse que Halo, sauf si l'on s'appelle Peter Jackson. Pendant plus de trois ans, ces amateurs ont voulu proposer un mod du célèbre jeu de tir, devenu RTS. Mus par un idéal et agissant semble-t-il de manière purement désintéressée, ils souhaitaient proposer un gameplay novateur, tout en conservant le background futuriste de Halo.

Also, there were a LOT of people out there (in the tens of thousands) that wanted a Halo RTS, and Microsoft sure wasn't filling that need. We thought that if we approached it professionally and seriously that maybe they'd let it slide; obviously we were wrong,

 


explique Adam Saltsman, qui a participé au projet. Mais Microsoft leur a demandé de cesser instamment le développement de ce jeu, soucieux de contenir le phénomène de mod. Une telle politique, est une véritable entrave à la liberté de création. Si Valve, comme Microsoft avait entrepris de condamner les mods, la communauté vidéoludique aurait été privée de Counterstrike, le plus célèbre mod de Half Life.


Microsoft va pour la première fois et de manière frontale, à l'encontre de la philosophie tacite du web 2.0, où les entreprises et les « fans » de leurs produits travaillent d'ordinaire volontiers ensemble.

Il est très probable toutefois, qu'une version d'Halogen voie le jour... mais sous forme payante. La direction marketing de Microsoft, à présent consciente de la solvabilité d'un tel concept, reprendra certainement à son compte une aussi bonne idée de jeu...

Publié dans Actualité

Commenter cet article