Microsoft formate aussi les parents

Publié le par Laurent Checola

Analyse

Bus_microsoft_1 Ceci n'est pas un bus au colza de feu le troisième homme de la campagne présidentielle de 2002. Mais les intentions publicitaires portées par ces quatre roues, sont finalement les mêmes. Microsoft a entrepris de rassurer les parents américains, sur la sécurité de ses jeux. Pendant plus de 8 mois, le bus vert, agrémenté du slogan « la sécurité n'est pas un jeu », va aller au contacts des parents inquiets pour leurs enfants. Le but est certes de sensibiliser les foules appeurées au classifications ludiques américaines. Mais il s'agit également de montrer comment Microsoft veille, avec un X-Box live sainement épuré...


Ne doutons pas du caractère absolument désintéressé et philanthropique de l'opération. Bill Gates n'a-t-il pas généreusement octroyé des centaines de millions de dollars aux oeuvres caritatives... (à la Bill and Melinda Gates foundation...)


En vérité, les différents membres de l'industrie vidéoludique commencent à craindre pour la croissance de leur marché aux Etats-Unis. Le futur jeu de Rockstar, Bully, fait éminemment polémique, au point d'assigner ses créateurs en justice. Pour l'heure, la « liberté d'expression » a été le paravent sans cesse présenté par les juges.


Microsoft, avec cette initiative, cherche également à récupérer la thématique de la console pour tous. L'argument de vente de la X-Box était son contenu adulte, à rebours des concurrents, comme Nintendo principalement. Sony a toujours eu une position plus ambivalente, permettant d'accueillir le plus grand nombre : entre Resident evil et Rayman, Tomb raider et Ico, la console nippone était un médium populaire. Microsoft chercherait ainsi à se repositionner.

Publié dans Actualité

Commenter cet article