La fabrique de l'histoire

Publié le par Laurent Checola

Analyse
World of Warcraft devient une
encyclopédie. Pour les joueurs les plus rustres, une telle nouvelle passera au second plan, le véritable événement étant la sortie prochaine du premier add-on. Toutefois, les herméneutes et autres disciples du structuralisme verront dans cette complilation plus qu'une simple relique ou un ustensile de mercantique, destinés à ravir les collectionneurs.


Un Atlas du monde de Warcraft était déjà paru l'an dernier. Ainsi, la dimension spatiale « World », acquérait une reconnaissance ... Ce premier savoir encyclopédique, véritable abstraction du jeu, instaurait une première distinction entre l'action, c'est-à-dire le pouvoir, et la connaissance, le savoir.


Avec l'encyclopédie, World of Warcraft acquiert une nouvelle dimension. Le lien est rétabli entre l'acte, et la connaissance, dans une totalité conciliatrice. Le joueur devient l'instrument d'une raison, certes incarnée, mais qui ne trouve son sens que dans l'in-formation encyclopédique. S'adonner à Warcraft revient littéralement à faire l'histoire. Hegel, penseur de l'historicité s'il en est, avait fait de ces deux dimensions les deux faces d'une même pièce. Dans la Phénoménologie de l'Esprit, l'auteur relate la manière dont la Raison se donne à connaître à elle-même, dans un processus de pensée, inscrit dans une temporalité. Hegel est aussi l'auteur de l'Encyclopédie et son inventaire raisonné, est fondé sur cette phénoménologie. L'ordre de l'être (ratio essendi) et l'ordre de la connaissance (ratio cognoscendi) sont remis dans leur sens.


Jouer à Warcraft, puis lire l'encyclopédie du jeu, c'est un peu concourir aux Méditations métaphysiques de Descartes, puis après avoir fait le parcours de l'Etre, revenir aux choses du siècle avec Spinoza. World of Warcraft est bien plus qu'une adaptation maligne de l'univers de l'héroic fantasy. En un sens, le jeu, va beaucoup plus loin qu'une anthologie comme le Seigneur des anneaux. Car l'oeuvre de Tolkien n'explore que le premier pendant de l'Histoire héroïque. C'est la chronique d'une guerre, certes riche. Mais qui laisse au jeu de Blizzard le privilège de parachever un cycle, le cycle de l'Histoire.

Publié dans Vues subjectives

Commenter cet article